MENU

.....................

Accueil
Chercher un livre
Commander un livre
Archives
Dossiers thématiques
Livres d'enfants
Scolaire
Provence
Bibliothèques
Expositions
Revues
Liens

 

Copyright 2000-2013
Librairie Gaïa
Tous droits réservés
Dernière modif. : 03/02/2014

A R C H I V E S
Fête du Livre
de Toulon

2003

Fête du Livre
de Toulon

2004

Fête du Livre
de Toulon

2005

Fête du Livre
de Toulon

2006

Fête du Livre
de Toulon

2007

Fête du Livre
de Toulon

2008

Fête du Livre
de Toulon

2009

Fête du Livre
de Toulon

2010

FETE DU LIVRE DE TOULON 2009

Page d'accueilIsabelle Alexis  |  Anouar Benmalek  |  Marc Besse  | Jacques BrachetAntoine Bueno  |  Malek Chebel  |  François de Closets  |  Harold Cobert  |  Jean-Louis Debré  |  Jean Dréano  |  Vladimir Fedorovski  |  Elisa Fortune  |  Alain Gérard  |  Georges-Patrick Gleize  |  Roger Hanin  |  Jean-François Kahn  |  Rémi Kerfridin  |  Ladislas Kiss  |  Gilles Lapouge  |  Raoul Mille  |  Rachel Mizrahi  | Franck Pavloff  |  Guy Rachet  |  Marie Rouanet   |  Corinne Royer  |  Robert Sabatier  |  Jacques Salomé  |  Gisèle Sans  |  Yves Stalloni  |  Erick Surcouf  |  Chantal de Truchis  |  Didier Van Cauwelaert  |  Frédéric Zeitoun

Gilles Lapouge

est venu à la Fête du Livre de Toulon 2009
Vendredi matin Vendredi A.M. Samedi matin Samedi A.M. Dimanche Matin Dimanche A.M.

Gilles Lapouge (D.R.)

 

"La légende de la géographie"  Albin Michel

  « Ma géographie n'a jamais passé l'âge de raison.
Elle stagne dans celui des merveilles. C'est la géographie d'un flâneur, d'un flâneur des deux rives, mais principalement de l'autre rive, une géographie d'image d'Épinal et de Vase de Soissons, une géographie de dessin d'enfant, d'odeur de craie et de tableau noir, de sources, avec de gros soleils jaunes pleins de rayons, des nuages crémeux et des prairies des quatre saisons. Elle emprunte les chemins vicinaux.
Elle voit des îles dans le ciel. Elle croit que les vents sont un pays. Je voudrais faire la géographie des ombres de l'automne. Une géographie pour oiseaux et pour marmottes. Elle avance sur des routes qui n'existent plus et sont enfouies sous deux siècles, trois siècles, d'humus, d'histoire et de mort. 

 Elle considère que les cimetières sont un ingrédient de la géographie, au même titre que les marées, les montagnes ou les brises de mer, et comme aussi le gel, les bouvreuils, les gulf stream, les bois flottés de la Patagonie qui ont découvert l'Europe bien avant que Christophe Colomb ne rencontre l'Amérique.
» Gilles Lapouge.  

 

En collaboration avec Christophe Mercier : "La maison des lettres, conversations avec Gilles Mercier"  Phébus

   Gilles Lapouge a mené une longue carrière de journaliste et tenu pendant un demi-siècle une chronique quotidienne dans le plus grand journal brésilien.
Écrivain inclassable et éclectique, il a été considéré comme un philosophe réfractaire aux idées à la mode (Utopie et Civilisations), comme un « écrivain voyageur » (Les Pirates et Équinoxiales sont des textes de référence), comme un romancier fou de Stendhal et de Giono (La Bataille de Wagram). Aujourd'hui, il est reconnu tout simplement comme un grand écrivant français. Dans ces conversations amicales et complices.
il parle ? pudiquement ? de lui: son enfance en Algérie, son adolescence à Aix, sa famille lumineuse et tant aimée, ses amitiés, ses rencontres. Il raconte Paris après la guerre, le Brésil des années cinquante, la presse, la télévision et la radio. 

 Il évoque longuement chacun de ses livres : on pénètre dans l'atelier de l'artisan. Il explique aussi en quoi, contrairement à la légende, il n'est pas un voyageur comme ses amis du festival Étonnants Voyageurs de Saint-Malo.
Pourquoi La maison des lettres ? Parce qu'avant tout, Gilles Laponne nous livre ce qui a été la passion de toute son existence : la littérature, consacrant de longs passages à ses grandes admirations : Stendhal, Rimbaud, Dickens, Knut Hamsun ou Giono.

 

"L'encre du voyageur"   Albin Michel

  " Un voyage n'est que de l'encre.
Toute exploration est le souvenir d'un ancien manuscrit. Christophe Colomb découvre une Amérique qu'il avait arpentée dans les récits de Marco Polo. Les missionnaires qui ouvrent le Brésil, au XVIe siècle, connaissent par coeur les textes des écrivains antiques, Pline le Jeune ou Hérodote. C'est pourquoi ils aperçoivent dans la forêt équatoriale toutes ces amazones. En lisant, en écrivant, j'ai parcouru quelques recoins de la terre, Inde, Islande ou Tahiti.
J'ai ajouté ma peinture aux peintures qui les barbouillaient déjà. Cela m'a permis d'en raviver la fraîcheur, d'en débusquer les surprises, les miracles." Gilles Lapouge

 

 

"Le bois des amoureux"   Albin Michel   /  Livre de poche

     " La figure du soldat remontait, comme du fond d'un lac, et resplendissante, à mesure que la calèche aux coussins bleus s'élevait dans les tournants qui joignent la gare de Champtercier au village, surtout à partir du bois des amoureux qui forme la frontière, nous le disions toujours, du village.
La frontière de notre enfance. Notre bonheur commence et finit au bois des amoureux. Notre tristesse commence et finit au bois des amoureux. Un point, c'est tout! "

 

 

"En étrange pays"   Albin Michel  / Livre de Poche

   " Ces chroniques ne se connaissaient pas.
Elles ne s'étaient jamais rencontrées. Certaines sont spécialisées dans les jardins, dans les vieilles pluies ou dans les vents périmés, d'autres préfèrent les lapins ou les ânes de La Fontaine, il en est qui regardent le ciel, le paradis, le petit Jésus, les anges ou le lac Léman. Les nostalgies au long cours sont agréables. Elles procurent des vertiges. Leur plus belle réussite, c'est qu'elles nous disent que tout est toujours pareil, et que les dames du temps jadis étaient comme les dames d'aujourd'hui et comme les dames de demain.
Les séquoias, les renards, les femmes, les soldats de Fontenoy, les chenilles et les lunes meurent comme on fait un clin d'?il. Toutes choses s'en vont. D'autres choses viennent, et elles sont les mêmes. Ce matin, le soleil s'est levé il y a, mille ans. Il se couchera tout à l'heure, dans trois millions d'années et le temps, peut-être, est rond comme une bille. " Gilles Lapouge.

 

 

"La mission des frontières"  Albin Michel / Livre de poche

     II y a quelques années, les Brésiliens ont découvert, au fond de la forêt amazonienne, une stèle formant frontière entre le Royaume du Portugal et les possessions espagnoles.
Nul ne sait qui a charrié cette pierre gigantesque, il y a pas mal de siècles, depuis les montagnes portugaises jusqu'aux confins des choses. J'ai beaucoup pensé à cette troupe de soldats pataugeant dans les boues du grand fleuve. Ils se perdent tout le temps. Ils sont costauds et courageux. II y en a comme des anges et d'autres sont des fous, des inspirés et des amoureux. Ils me font peur, ils me font rire et, d'autres fois, ils m'enchantent.

 Un roman d'aventures baroque où Histoire et illusion se confondent, une féerie équatoriale pleine de couleurs, de pièges, d'amours et de mirages. La fantaisie, la noblesse, la malice, l'art ensorcelant d'un immense écrivain, auteur notamment de La Bataille de Wagram, Les Folies Koenigsmark et L'Incendie de Copenhague.

 

"Pirates, boucaniers, flibustiers et autres gueux de mer"   Chêne  /  Phébus Libretto

   La mer - paradisiaque ou infernale, selon les jours et les usages, est un des acteurs principaux de l'aventure pirate.
Le pirate est un brigand qui opère sur la mer. C'est cette qualité de marin qui fui donne son caractère singulier parmi tous les malfaisants, son extrémisme, sa férocité et qui nourrit sa légende. Le pirate est un homme du destin. Son départ de la terre ferme est irrévocable. Il a deux passions : une révolte absolue et la recherche d'un autre monde, d'une autre terre. Pour accéder au " c?ur mystérieux " de l'aventure pirate, Gilles Lapouge observe ces voyous dans deux lumières en même temps : le réel et le rêve.
L'histoire et la mythologie.

 

 

"Besoin de mirages"  Seuil  / Points

     Ce n'est pas dans le sommeil mais dans la veille que le mirage opère, si le rêve invente des océans qui n'existent pas, le mirage n'a aucune imagination.
Pourquoi ajouterait-il des bariolures à celles du monde puisque le monde l'émerveille ? Il aide à voir les choses qui se cachent et la beauté de ces choses. Ce livre présente quelques mirages de ma collection. Je suis allé les ramasser un peu partout. Peut-être en Inde et peut-être dans les îles Sous-le-Vent, ou bien dans les mines d'or du Grand Erg occidental et du fleuve Amazone, dans les villes de neige de l'Islande, dans les dédales où vivent les enfants.

 

Autres ouvrages :

  • "Le bruit de la neige"  Albin Michel  / Livre de Poche  (épuisé)

  • "Mémoires du sergent Bourgogne"  Arléa

  • "L'incendie de Copenhague"  Albin Michel /  Livre de Poche (épuisé)

  • "Un soldat en déroute"  Rocher  /  Folio

  • "Équinoxiales"  Flammarion

  • "Les folies Kunigsmark"  Albin Michel / Livre de poche (Epuisé)

  • "Utopie et civilisation"   Albin Michel

  • "Brasileiras. Voix, écrits du Brésil"  Éditions des Femmes

  • "Écrits. Voix d'Italie"  Éditions des Femmes

 

 

 

 

Page à jour en sept.2009