MENU

.....................

Accueil
Chercher un livre
Commander un livre
Archives
Dossiers thématiques
Livres d'enfants
Scolaire
Provence
Bibliothèques
Expositions
Revues
Liens

 

Copyright 2000-2013
Librairie Gaïa
Tous droits réservés
Dernière modif. : 03/02/2014

Cycle des
 
Conférences du C.V.C.I.

Gérard François Dumont


Photo Librairie Gaïa

vous a proposé une conférence le 8 avril 2006

"Les conséquences du vieillissement des
populations pour l'Europe de demain."

Conférence

     Professeur à l'Université de Paris-Sorbonne, Président de la revue Population et Avenir, Gérard-François Dumont est membre du Conseil de prospective de la DATAR. Il a été auparavant Recteur de l'Académie de Nice et membre du Conseil économique et social.

 

"Les régions et la régionalisation en France" Ellipses

La France vient d'opérer une véritable révolution silencieuse : selon sa Constitution modifiée, son organisation est désormais " décentralisée " et la région y est inscrite pour la première fois. Parallèlement, la nouvelle étape de la décentralisation élargit le rôle des régions françaises. La connaissance du fait régional est donc désormais impérative pour comprendre le fonctionnement de la France et les dynamiques territoriales en cours. Ce livre est le premier à proposer une analyse après les nouvelles lois de décentralisation. Il satisfait à deux objectifs : d'abord, décrypter les causes, la caractéristique et la nature de la régionalisation en France ; ensuite, présenter la réalité des régions françaises en analysant leurs extraordinaires disparités en terme économique, démographique, d'urbanisation, d'emploi... ainsi que leur place dans l'Europe. 
Dans une seconde partie, l'auteur répond clairement et de façon argumentée à cinq débats essentiels sur le fait régional en France. Les régions françaises sont-elles trop nombreuses ? Ont-elles une identité ? Les girondins prennent-ils leur revanche sur les jacobins ? La primauté de l'Ile-de-France est-elle un atout ou un handicap pour les autres régions françaises ? Faut-il supprimer les départements au bénéfice des régions ?

 

"Les populations du monde" Armand Colin U

La dynamique contemporaine de la population mondiale présente des caractéristiques inédites. La croissance antérieure due à la transition démographique laisse la place à un ralentissement, parfois très rapide, même dans certains pays d'Afrique. La répartition spatiale des populations devient de plus en plus inégale. L'urbanisation profite d'abord aux métropoles multimillionnaires. Les migrations se diversifient. Le vieillissement s'annonce comme le phénomène majeur du futur. L'auteur propose une approche géographique fine, partant d'un constat planétaire pour examiner les traits multiformes des identités démographiques des continents, des sous-continents et des pays. Ce livre montre la variété des évolutions et des différences spatiales pour le mouvement naturel comme pour le mouvement migratoire. 
Il satisfait ainsi à deux objectifs : la connaissance des étapes de la croissance humaine et de l'occupation des divers territoires de la planète ; la compréhension des variations dans l'espace et dans le temps des rythmes démographiques. De nombreuses figures et cartes, incluant les plus récentes données, et un index géographique accompagnent cette analyse détaillée des populations du monde.

 

"La population de la France"   Ellipses

Connaître la France aujourd'hui nécessite de comprendre les importantes mutations de sa population, éclairées par les résultats du tout dernier recensement. La distribution spatiale est commandée, au début du troisième millénaire, par des processus donnant naissance à une nouvelle géographie de la France. Des caractéristiques parfois inédites émergent dans la répartition par âge et par sexe, dans la composition par nationalité, dans les structures des ménages... Gérard-François Dumont souligne clairement toutes les évolutions démographiques de la France et les spécificités des vingt-deux régions métropolitaines et des DOM-TOM. Il met en lumière l'importance des liens entre les dynamiques démographiques et les particularités de l'espace français. De nombreuses figures et cartes, incluant les plus récentes données (dont les résultats du dernier recensement), illustrent ce tableau détaillé de la population de la France et de ses régions.

 

"Les migrations internationales"   Sedes

Depuis l'origine des temps, les migrations internationales sont au coeur de l'histoire des hommes. Lors des XIXe et XXe siècles, elles s'inscrivaient essentiellement dans une double réalité : la colonisation suivie de la décolonisation, et la politique des blocs. Or, ces deux données géopolitiques ont quasiment disparu, conduisant à une recomposition des schémas explicatifs de la migration. Avec sa grande clarté d'expression, Gérard-François DUMONT dévoile dans ce livre les caractéristiques des migrations internationales. Il explique la diversité de leurs formes en proposant chaque fois des exemples éclairants. Il remonte à la pluralité des causes, ce qui permet de bien distinguer les facteurs politiques, les effets des évolutions géopolitiques, le rôle des dynamiques économiques, l'influence de la révolution des transports, ou les conséquences des changements démographiques. 
Enfin, Gérard-François DUMONT analyse la géographie des migrations qui façonnent les peuplements. Les étudiants et les candidats à des concours (Capes, Agrégation, ENA, Prépa HEC, Sciences Po et toute épreuve de culture générale) tireront un grand profit de ce livre, enrichi de notes utiles, d'illustrations et d'un index des noms cités. Le citoyen curieux de son temps appréciera l'exposé lumineux lui permettant de comprendre toute l'importance des nouvelles logiques migratoires.

 

"Les racines de l'identité européenne"  Économica

Quelle Europe au XXIe siècle ? Monstre administratif ou ferment de civilisation ? Ensemble impuissant à faire respecter les droits de l'homme sur son propre continent ou facteur de paix et de développement ? Voie de déclin ou source de renaissance ? L'avenir dépendra des perspectives d'identité que l'Europe aura su promouvoir. D'où l'importance de mesurer, de connaître et d'apprécier les divers aspects de l'identité européenne. A cette fin, l'ouvrage examine les identités nationales de différents pays européens et met en lumière les liens entretenus avec l'identité européenne, elle-même analysée aux plans historique, géographique, politique, philosophique, socio-psychologique et socio-démographique.

    Dirigé par Gérard-François Dumont, ce volume a bénéficié de la collaboration de vingt-trois auteurs de quinze nationalités différentes ; il propose une connaissance approfondie des racines de l'identité européenne et permet de saisir quels sont, pour l'avenir, les enjeux de civilisation.

 

CONFÉRENCE

"Les conséquences du vieillissement des
populations pour l'Europe de demain."

   La dynamique de la population fait partie des fondamentaux pour comprendre les évolutions économiques.

 

PERSPECTIVES DÉMOGRAPHIQUES DE L'EUROPE DANS LE MONDE ET LEURS ENJEUX.

   La première caractéristique que l'on peut noter est que l'Europe est le seul continent où il existe un accroissement naturel négatif de la population avec 18 pays en "dépopulation". La France est l'un des rares pays avec une population dont la croissance est légèrement positive. L'équilibre se trouvait aux environs des années 90. L'Europe est le continent le plus vieilli, celui qui a le plus de personnes âgées par rapport aux jeunes.
   La fécondité a baissé aux États-Unis et en Europe jusqu'en 1970. La fécondité a continué à baisser en Europe alors qu'elle recommençait à croître aux États-Unis. Ceci a eu pour conséquence une plus grande dynamique de l'économie américaine.

   La Russie est dans une situation démographique pire que la moyenne européenne tant en raison des comportements de la population elle-même que des conditions sanitaires du pays.

   Quant à la Turquie, sa situation est caractérisée par une fécondité qui s'est affaiblie mais est entrain de devenir le pays le plus peuplé d'Europe et celui qui a la population active la plus importante. La Turquie est entrain de devenir un poids lourd régional en toutes hypothèses.

   Il y aura une pénurie potentielle de main d'œuvre relative en France, au Royaume Uni et en Norvège. Cette pénurie sera supérieure à 20 % dans le reste de l'Union Européenne.

   Cela implique une capacité plus difficile à renouveler la population active et une incapacité à assurer une existence décente à sa population âgée. Il y a une remise en question des politiques d'intégration des populations immigrées et le problème des nombreux actifs inemployés.

PERSPECTIVES EN FRANCE ET DANS LES GRANDS PAYS DE L'UNION EUROPÉENNE

   Entre 1950 et 2005, la France a connu deux phases. Avec le renouveau démographique et économique d'après guerre, les trente glorieuses ont permis un véritable développement du pays ainsi que des coûts du vieillissement faibles. En effet, la tranche d'âge correspondant à celle qui avait fait la guerre de 14-18 était en effet moins nombreuse.

   La France se trouve dans une situation paradoxale : une démographie la moins mauvaise d'Europe mais la situation économique la moins performante avec un taux de chômage des jeunes et des plus âgés très élevé. Si la France mettait son taux d'emploi au niveau du Royaume Uni, il y aurait 3 millions d'emplois en plus. Compte tenu de sa population, la France n'a pas besoin d'immigration de remplacement.

   Dans l'Allemagne des années 80, l'économie se porte mal en raison du vieillissement de la population. La chute du Mur de Berlin a fait bénéficier le pays de l'arrivée des populations de l'ancienne RDA. Il y a eu une baisse de la fécondité et une économie poussive.

   Quant à l'Espagne, la population est âgée et il existe une baisse de la population active. Cependant il y a une baisse spectaculaire du taux de chômage malgré l'afflux d'une immigration importante. Cette dernière, provenant notamment d'Amérique du Sud, s'est facilement intégrée grâce à une langue et une culture commune. La régularisation des immigrés sans papiers s'est faite sur des critères économiques, ayant comme conséquence une augmentation des ressources fiscales et sociales de l'Espagne contrairement à la France où les régularisation ont entraîné un coût car les elles ne correspondaient pas à des emplois mais seulement à des charges pour la collectivité.

   Le cas du Royaume Uni est intéressant. Dans les années 70, le socle migratoire était négatif. L'économie se portait mal, les jeunes partaient aux États-Unis et dans le reste de l'Europe. La situation s'est inversée. Le taux de formation et le taux d'emploi des immigrés sont beaucoup plus élevés qu'en France et dans le reste de l'Union Européenne.

   La Pologne a un chômage de restructuration et d'émigration. Une baisse de la population depuis 1998 est relativement rapide. Son avenir économique est lié à son ancrage dans l'Union Européenne.

   Le poids de l'Union Européenne est en diminution. Le vieillissement de la population et le risque de dépopulation, la baisse de la population active potentielle restent de véritables problèmes.