MENU

.....................

Accueil
Chercher un livre
Commander un livre
Archives
Dossiers thématiques
Livres d'enfants
Scolaire
Provence
Bibliothèques
Expositions
Revues
Liens

 

Copyright 2000-2013
Librairie Gaïa
Tous droits réservés
Dernière modif. : 03/02/2014

ARCHIVES 
Fête du Livre de Toulon 2003

 ARCHIVES
Fête du Livre de Toulon 2005

-
Fête du Livre de Toulon 2006

FÊTE DU LIVRE 2004

Auteurs ayant été sur notre stand :

Évelyne Bloch-Dano | Janine Boissard | Gilles Bornais | Pierre Charras | Jean Cuisenier | Olivier Descosse | Jacques Gimard | Jeanine Huas | Philippe Jaenada | Eduardo Manet | Hubert Michel | Isabelle Minière | Pierre Miquel | Agnès Pierron | Jean-Claude Rogliano | Dominique Sampiero | Jacques Séréna | Georges Siffredi | Yvon Toussaint | Anne Vallaeys | Bernard Violet

 

Jacques Séréna


 

"L'acrobate"  Ed. Minuit
Quand on est enfin parvenu à vivre en sécurité avec ce qu'il y a de mieux comme femme qui, de surcroît, fait du poulpe en daube, on pourrait se contenter d'apprécier. Et oublier ces nuits où l'on ne pouvait s'empêcher de partir en quête de ces filles au bout du rouleau, sous prétexte qu'elles rappelaient Sophie Roche, celle qui apparaissait souvent dans nos crises et qu'on avait même cru reconnaître, parfois, ici ou là. On aurait peut-être fini par aimer le poulpe en daube, s'y tenir, en véritable acrobate, si, un jour, une de ces filles n'était pas revenue frapper à notre porte.


"Elles en premier toujours"  Ed. Inventaire/Invention
[Elles, en premier toujours c'est elles, qu'on voit. Assises, avec leurs couvertures. Et qu'en voyant on se souvient d'avoir vues, dans les magazines, sur les écrans, ou même avant, courir dans les rues pour s'approvisionner en échappant aux balles.]

 

"Plus rien dire sans toi"  Ed. Minuit
Un type s'incruste chez une " Great Lady " pour se remettre en selle, et pouvoir s'en sortir avec son amie. Il sent qu'il a encore en lui des richesses, se donne à fond, il est subtil, audacieux, devient indispensable, mais, pour l'instant, il est le seul à l'avoir remarqué. Dommage, dit son amie, on le sous-emploie, vraiment dommage, renchérit son amie, à qui il envoie des provisions, bien qu'un soir à Montfort-sur-Argens elle ait salement merdé et ne le reconnaîtra jamais.

 

"Fleurs cueillies pour rien"   Ed. Flohic
" Le bruit court ! et on peut dire que l'idée en ville est admise, en cette ville où la moindre bribe est dans la même journée accréditée, étayée et condamnée, le bruit court qu'un soir elles auraient été plus de deux, qu'à une demi-douzaine elles se seraient couchées, enlacées et auraient créé ensemble une sorte de remuement très lent, incompréhensible, faisant penser à des petites pieuvres au fond d'une bassine. Le mouvement se faisait sans elles, on aurait pu croire. Avec les infiltrations de langueurs, les lézardes de délices, les marécages d'infimes sournoiseries. De temps en temps elles se seraient murmurées des espèces de chants à l'oreille et auraient ri pour faire croire à des secrets que les autres n'avaient pas. Que le peintre ne devinerait jamais. Et elles s'effleuraient de leurs lèvres, mais de façon si lente et si peu suivie et avec si peu de répercussion sur le comportement des unes et des autres que pour s'en apercevoir il fallait être dans le secret des dieux. " J. S.

 

"Velvette, suivi de Jetée" Ed. Solitaires intempestifs
LA VELVETTE, Oui, son nom m'est revenu, sauf que ce n'est pas un nom. Ici son nom tout le monde l'ignore, même moi, même elle, si ça se trouve. D'autres soirs elle a pu s'appeler Lou, ou Dany, ou Paffgen, des nuits entières. Elle a pu en faire, des trucs, tellement. Danser, même. Oui, danser, son corps a pu s'y prêter. Avec l'un, l'autre, tous. Toutes sortes de danses inventées, tout ce qui s'ensuit. Elle a dû pouvoir, alors.

 

"Rimmel"  Ed. Minuit
Il y en a un qui a aimé une, qui peut-être l'aime encore, ou le croit. Il y en a un autre, qui a eu l'occasion de la sauter, cette aimée, il ne sait plus trop, à force. Il y en a une, vraisemblablement pas la même, mais qui veut bien aider à comprendre. Et une qui attend. Ailleurs. Qui devrait être celle dont il est question.

 

"Lendemain de fête"  Ed. Minuit
Vous êtes là, ivre de fatigue, dans un bar sombre plein de filles, vous attendez, guettez les entrées et vous essayez de savoir comment les choses se sont passées. Ce qu'une fille comme Aline Hobt a bien pu vous trouver, qui l'a fait quitter pour vous son ami Ner. Et pourquoi Ner a laissé tomber ses études pour vous accompagner dans vos minables petits trafics, au volant de votre Diesel. Et quand exactement Aline Hobt a disparu. Cela ne pouvait que mal finir. Mais tout n'est peut-être pas fini puisque vous êtes là, au fond de ce bar sombre.

 

"La Basse Ville"   Ed. Minuit
Deux êtres nous apparaissent peu à peu à travers leurs monologues alternés. L'un est emmuré dans la loge d'un vieux théâtre de la basse ville. L'autre semble en quarantaine sur la terrasse ensoleillée des beaux quartiers, entre des voisins qui l'épient et leurs chiens qui aboient. Une rencontre imprévisible a lieu entre ces deux-là, qui va se poursuivre inexorablement jusqu'à son dénouement fatal.

 

"Isabelle de dos"  Ed. Minuit