MENU

.....................

Accueil
Chercher un livre
Commander un livre
Archives
Dossiers thématiques
Livres d'enfants
Scolaire
Provence
Bibliothèques
Expositions
Revues
Liens

 

Copyright 2000-2013
Librairie Gaïa
Tous droits réservés
Dernière modif. : 03/02/2014

ARCHIVES 
Fête du Livre de Toulon 2003

ARCHIVES
Fête du Livre de Toulon 2004

ARCHIVES
Fête du Livre de Toulon 2005

ARCHIVES
Fête du Livre de Toulon 2006

ARCHIVES
Fête du Livre de Toulon 2007

FÊTE DU LIVRE 2008


Page d'accueil | Daniel Bermond | Jacques Brachet | Eve Carminiani | Gabriel Cassin | Sorj Chalandon | Sarah Chiche | Sébastien Clerc | Lionel Daudet | Bernard Deloupy | Gilles Del Pappas | Olivier Descosse | Jacques Dupont | Baudouin Eschapasse | Claire Gallois | Edith Garnier | Joseph Giudicianni | Maurice Gouiran | Laure Joanin | Rémi Kerfridin | François Léger | Pierre-Yves Lorgeoux | Franck Martin | Lassaâd Métoui | Malika Mokeddem | Thomas Rabino | William Rejault | Claude Rizzo | Philippe Sauve | Régine Teyssot | Ton voisin De bureau | Claire Tristan | Anne-Marie Wimmer

Maurice Gouiran

Maurice Gouiran

est venu à la Fête du Livre de Toulon 2008
Vendredi matin Vendredi A.M. Samedi matin Samedi A.M. Dimanche Matin Dimanche A.M.

 

"Les vrais durs meurent aussi"   Jigal

   Qu’un légionnaire assassiné nous entraîne dans les méandres de la guerre d’Algérie… passe encore ! Mais quand deux, trois puis quatre de ces mercenaires à la retraite sont retrouvés égorgés, difficile d’imaginer que d’autres guerres plus anciennes, l’Indochine ou la 2e guerre mondiale, puissent en être la cause! Et pourtant… Des faubourgs d’Alger au trésor des nazis, du delta du Mékong aux lacs autrichiens, de New York au camp des oubliés, Clovis, égal à lui-même, va parcourir le monde et relire l’Histoire afin de démêler ce sac de nœuds aux racines obscures ! Mais quel est donc le lien entre les « piliers » du Beau Bar, ces virils baroudeurs et la Madone de Botticelli?

 

"Sous les pavés, la rage" Jigal

   Mai 68, la France est en effervescence. Elle rêve et c’est déjà ça ! À Sainte Apostasie, les crânes de sept notables explosent sous des coups anonymes, ce qui, vous l’avouerez, ne facilite pas la réflexion ! À Marseille, Jackie et sa bande de l’Estaque découvrent les grèves, les manifs et la folle utopie qui va avec… En même temps, né sous X et obsédé par son passé, Jackie décide de rechercher la mère qu’il n’a jamais eue ! Quoiqu’il arrive, il veut savoir ! Pour retrouver ses racines, ses pas le mènent en Haute Provence, dans un de ces villages perchés aux ruelles tortueuses peuplées d’ombres, de mystères et de non-dits. En fouillant son passé, Jackie est alors confronté à une période particulièrement trouble de la fin de la guerre, l’épuration, qui vit surgir de nulle part ces résistants de la vingt cinquième heure s’érigeant bien vite en justiciers ! L’Histoire est un éternel recommencement, l’horreur, la haine et la connerie aussi !

 

"Les chèvres bleues d'Arcadie"   Jigal

   Quand le député-maire du secteur, chantre de la famille, de la morale et des traditions est retrouvé, une balle dans le buffet en compagnie d’un anarchiste grec à la cervelle explosée, le scandale fait désordre et provoque au Beau Bar des commérages désobligeants. Quand, pour les beaux yeux d’Élodie, Clovis Narigou, part en croisade et mène l’enquête dans les milieux échangistes, l’affaire prend une tournure iconoclaste ! Mais Clovis, égal à lui-même, s’investit à fond dans sa mission, quitte à payer de sa personne. D’autant que Priape, le dieu grec, semble être la clé de cette curieuse aventure. Mais de là à imaginer qu’un futur ministre et ex-tortionnaire de la dictature des colonels puisse être mêlé à cet étrange imbroglio, il n’y a qu’un pas que Clovis, d’Olympie à Marseille, n’hésite pas à franchir!

 

"Putains de pauvres !"  Jigal

   Quand Laura, un amour de jeunesse devenu SDF, est venue lui parler de cette « peste des pauvres » qui semblait s’attaquer aux quartiers Nord de la ville, Clovis Narigou n’a pas immédiatement réagi. Les pauvres ? Y’en a partout, on ne les regarde même plus ! Mais quand, quelques jours plus tard, les politicards de tout bord montent au créneau pour démentir cette alarmante rumeur, Clovis se dit qu’il est peut-être temps d’enquêter ! Les pauvres et les sans-abri tombent en effet comme des mouches, décimés par une épidémie foudroyante… Le maire Bellérophon Espingole a beau s’égosiller pour minimiser cette étrange affaire, toute la ville est en ébullition… Quarantaine déclarée, routes fermées, état d’alerte sanitaire maximum… Marseille coupée du monde ! La tension est à son comble, le peuple gronde, les politiciens se déchaînent, les pauvres trinquent. Mais à qui profite donc le crime ?

 

"Marseille, la ville où est mort Kennedy"  Jigal

   En 1963, à Marseille une époque tire à sa fin. À Dallas, le président Kennedy meurt sous des balles inconnues. Quelque quarante ans plus tard, Clovis Narigou toujours plus enclin à se laisser nonchalamment vivre dans les collines de l’Estaque qu’à venger la veuve et l’orphelin, se voit, bien malgré lui, embarqué sur les traces des assassins de JFK. Et de la French Connection aux grèves brisées en 47 sur le port, Clovis va rouvrir un pan entier de l’Histoire de Marseille. Un passé peu glorieux et jalonné de morts violentes où se mêlent politique, hommes de l’ombre, mafia, CIA, complot, milliards de dollars, trafic de drogue et pouvoir. Un cocktail explosif qui des années après continue à malmener truand repenti, journaliste véreux et malfrat aux dents trop longues...

 

"Train  bleu, train noir"  Jigal

   1943… 1993 À cinquante ans d’intervalle, deux trains quittent Marseille et font route vers le nord. 1993. Un train bleu, bouillonnant de cris, de rires et de chants, emmène un millier de supporters marseillais vers Munich où leur club sera sacré champion d’Europe. 1943. Un long train noir, pétrifié par la torpeur et l’angoisse, achemine plus de mille six cents habitants des vieux quartiers de Marseille au camp de Compiègne. Puis pour la plupart, ce sera ensuite Drancy et le camp d’extermination de Sobibor. 1943 Bert, Miche et Jo font partie du sinistre convoi et l’ombre du long train noir va les hanter toute leur vie. 1993 Bert, Miche et Jo sont à nouveau du voyage, mais le foot semble aujourd’hui assez loin de leurs préoccupations… Et ces trois P38 planqués dans le wagon font-ils vraiment partie de la panoplie du parfait supporter de l’OM? Que cherchent-ils ? Derrière le mystère de ces trois honorables papys, surgissent les ombres du passé et une terrible interrogation qui plane sur les raisons de la destruction des vieux quartiers en 1943. Nettoyage des bas-fonds autour du Vieux-Port ou juteuse opération immobilière, l’histoire officielle a parfois bon dos !

 

"Terminus Ararat"  Jigal

  « Lors du prochain Déluge, seuls les Enfants du Seigneur seront sauvés. Alors venez nous rejoindre, venez retrouver la Paix parmi nous ! » Le Déluge ? L’Arche de Noé ?
Clovis Narigou, ex-journaliste devenu berger dilettante, ne songe qu’à vivre peinard dans ses collines de l’Estaque, à l’écart du monde et de ses travers, seulement entouré de ses chèvres et de ses amis. Repas sous la tonnelle, rougets grillés, rosé bien frais et galline avenante.
Tel aurait dû être le programme de cette fin d’été, si l’ami Raf, flic de son état, n’était pas passé par là avec ces histoires abracadabrantes. Cette secte qui envahit Marseille et déstabilise la jeunesse, un gosse enlevé par on ne sait qui, un archéologue obligé d’escalader l’Ararat… Bref une histoire à dormir debout! « Clo, il faut que tu m’aides, avait soufflé le flicaillon»!
Et c’est reparti. Des ruines d’Aphrodisias aux musées d’Istanbul, de l’ancienne Arménie aux pentes de l’Ararat, Clovis se retrouve, sans bien comprendre pourquoi, aux prises avec une bande de cinglés aux ordres de puissants créationnistes venus d’outre-atlantique!
Mais alors l’Arche de Noé ? Le Déluge…?

 

"L'arménienne aux yeux d'or"   Jigal

Quand Sarkis et Arak traversent l’Anatolie, fuyant le génocide, l’Europe ne soupçonne pas encore l’ampleur du drame qui se joue là. Quand quatre-vingts ans plus tard, le Vieux-Port se met à cramer comme une vulgaire pinède, Bubble et Calambo auraient dû se méfier davantage... Quand la mafia turque débarque à Marseille à la recherche du trésor de Topkapi, difficile d’imaginer que cette ancienne histoire va rouvrir les plaies sanglantes du peuple arménien. Quand Lévon, l’oncle d’Amérique, tente de renouer les liens du passé, bien malin qui peut deviner que la clé se trouve encore dans les faubourgs de la ville...

 

"Le théorème de l'engabi"   Jigal

Lorsque Bart et Riri découvrent le fameux chercheur Victor Barbinet à l’agonie dans un chiotte d’autoroute, ce qui n’aurait dû être qu’un vulgaire fait divers va devenir une fabuleuse course au trésor. Totor travaillait sur la plus célèbre énigme mathématique de tous les temps, restée sans réponse depuis plus de quatre siècles et systématiquement jalonnée de morts tragiques. À la clé, évidemment, un beau paquet de pognon pour celui qui percera le mystère. Et c’est là que démarre l’engambi qui, des calanques de Marseille aux palaces de Rabat en passant par les souks d’Ankara, va voir nos héros affronter les pires jobis dans une aventure rocambolesque qui va leur faire regretter d’avoir déserté leur terrasse de café préférée à l’Estaque.

 

"Les damnés du Vieux Port"  Jigal

   En 1940, Marseille est mise en coupe réglée par Sabiani et ses nervis à la solde des nazis.
De nombreux Français d’alors se retrouvent bientôt engagés volontaires dans la SS, soldats damnés et derniers défenseurs d’Hitler dans un Berlin d’apocalypse.
Pourtant c’est aussi à Marseille la rebelle qu’éclosent les premiers bourgeons de la Résistance.
Rodolphe, Anacleto, Calogero, Fernand et Milou voient alors leur groupe d’amis exploser. Les uns tiraillés par l’ordre et la haine, les autres préférant rejoindre la Résistance.
Mais quand 60 ans plus tard, un notaire madrilène contacte la Zize, poissonnière retraitée sur les hauteurs de l’Estaque, pour l’informer qu’elle hérite de son oncle Rodolphe qui vient de passer l’arme à gauche en terre ibérique... la consternation est grande... le tonton étant déjà mort en 1944 sous les balles ennemies...
Rodolphe aurait-il eu deux vies?
Et c’est encore Clovis Narigou qui va risquer la sienne, pour tenter de démêler les fils sanglants de l’Histoire...

 

"Le dernier des chacapans"   Jigal

   Retrouver le corps d’un notaire enfoui dans une poubelle, et affublé d’un masque de plongée, n’est certes pas banal, même à l’Estaque !
Soupçonner Khrouchtchev de s’intéresser de trop près aux calanques de Marseille… Irréel et pourtant…
Apercevoir un beau matin cinq jeunes sur leur barcasse, en route pour une sacrée pêche au trésor… Difficile à croire…
Alors imaginer, trente ans plus tard, la vengeance qui va s’abattre sur le port pour traquer le dernier des chapacans…

 

"La porte des orients perdus"  Jigal

   Une fois encore Clovis Narigou aurait mieux fait de s’occuper de ses chèvres dans les collines de Marseille... plutôt que de soulever le couvercle de cette satanée caisse...
Il ne savait pas grand chose de Marseille aux temps des colonies... ni des fortunes amassées sur le port, ni des familles qui régnaient alors sur la ville.
Il ignorait à peu près tout des Polynésiens trompés par les promesses politiques et décimés par les essais nucléaires français dans les années 60...
Quant à comprendre cette histoire de momie dans laquelle Bébert de la Belle de Mai, futur roi des îles, allait jouer le premier rôle...
Mais pour un ami, un vrai, ça valait le coup d’essayer! D’autant plus que, quand la lune est pleine, tous les fadas sont dans la plaine...

 

"Les martiens de Marseille"   Jigal

   Des Ovnis peints sur des tableaux de la Renaissance italienne...? Des soucoupes volantes gravées sur des fresques égyptiennes...?
Quand Clovis Narigou, quadra désenchanté en rupture de ban, reconverti éleveur de chèvres dans les collines de Marseille, se retrouve insidieusement embarqué dans cette histoire, il est loin d’imaginer que les «Martiens» sont peut-être la clé de cette épidémie de macchabées qui jalonnent sa route.
Du lycée Thiers, aux fouilles d’Abydos en Egypte, de Venise au World Trade Center, du Caire à l’île de Batz, Clovis, délaisse le «Beau Bar» et ses philosophes de comptoir, pour se lancer aveuglément à la poursuite de... mais de qui au fait?

 

"La nuit des bras cassés"   Jigal

   La découverte, un beau matin, d’une tête humaine, soigneusement déposée dans son frigo ne peut être que le prélude à de graves ennuis...Et quand les frères Asquaciati, à l’Estaque, Rome et New York, reçoivent ce sinistre message, ils sont loin d’imaginer les engatses qui vont fondre sur eux. La saga de la famille commence à Rome en 1945 quand Ubaldo, le père, fervent partisan du Ducce, s’emmêle dans un sordide trafic d’oeuvres d’art. Mais déterrer cinquante ans plus tard de si vieux souvenirs déchaîne une nuée d’étranges démons... Heureusement qu’entre deux tournées de “jaune”, les copains, RoRo, Luis, Mehdi et les autres, sont là pour leur prêter main forte. Mais cette bande de bras cassés arrivera-t-elle à briser le maléfice...? Gauguin et ses singes s’en retournent encore dans leurs tombes!

Page à jour en sept.2008