MENU

.....................

Accueil
Chercher un livre
Commander un livre
Archives
Dossiers thématiques
Livres d'enfants
Scolaire
Provence
Bibliothèques
Expositions
Revues
Liens

 

Copyright 2000-2013
Librairie Gaïa
Tous droits réservés
Dernière modif. : 03/02/2014

ARCHIVES 
Fête du Livre de Toulon 2003

ARCHIVES
Fête du Livre de Toulon 2004

ARCHIVES
Fête du Livre de Toulon 2005

ARCHIVES
Fête du Livre de Toulon 2007

FÊTE DU LIVRE 2006

Page d'accueil - J.J. Beineix - Anouar Benmalek - Macha Béranger - Jacques BertinierBernard Blaes - Jacques Brachet - Édouard Brasey - Ève Carmignani - Paul Carta - Malek Chebel - Catherine Dana - Raphaël Delpard - Chantal Desbordes - Claude Dufresne - J.P. Gourevitch - Gérard Jaeger - J.F. Kahn - Frédéric Lenormand - José Lenzini - Patrick Mahé - Irène Mainguy - Carl MeeusLuciano Mélis - Claire Nouvian - Jean Orizet - Guy Rachet - Bruno Ravaz - Georges Siffredi - Yves Stalloni - Michel Vocoret 

Jean-Paul Gourevitch


Photo Librairie Gaïa

était présent vendredi 17, samedi 18 et dimanche 19 novembre sur notre stand

Expert international en ressources humaines, spécialiste de l'Afrique et de l'immigration, enseignant à l'université Paris XII.

"La France en Afrique. Cinq siècles de présence : vérités et mensonges"   Acropole - Belfond

Depuis les indépendances, aucun pays africain n'a connu une totale paix civile. Les taches brunes des génocides se sont multipliées sur les cartes : Congo, Rwanda, Liberia, Sierra Leone, Somalie... De calamités naturelles en faillites industrielles, le continent africain vit en marge du développement, alors que l'Afrique ne manque ni de richesses ni d'atouts. Cette image de l'Afrique d'aujourd'hui est-elle explicable par son histoire ? La France est présente depuis cinq siècles sur le continent africain, depuis la traite négrière atlantique jusqu'aux interventions militaires, économiques et diplomatiques actuelles, en passant par la constitution des empires coloniaux, le recrutement de la force noire, l'exploitation des richesses du continent et l'accompagnement de la marche vers les indépendances. Mais son action a été largement travestie, soit par excès de complaisance vis-à-vis de sa mission civilisatrice, soit par la condamnation sans nuances d'une France hier impérialiste et arrogante, aujourd'hui néocolonialiste ou afro-pessimiste. Jean-Paul Gourévitch fait le tri entre les faits historiques et leur interprétation. Il explore aussi des domaines peu balisés : les résistances que l'action de la France a rencontrées en Afrique et dans la métropole, l'image du Blanc en Afrique et de l'Africain dans la société française... La synthèse lucide et documentée qu'il nous livre nous invite à changer notre regard sur l'Afrique, la France, notre passé et notre avenir communs. Alors que la France a décidé de célébrer l'abolition de l'esclavage et que le débat sur les traites négrières et le rôle positif ou négatif de la colonisation divise la classe politique, une lecture transversale de la présence française en Afrique qui bouscule les tabous de l'Histoire.

 

"Plaisirs d'Amour. Du premier regard au 7è ciel,  les secrets de la séduction."  Le Pré aux Clercs

Qui n'a jamais rêvé de tomber follement amoureux(se) ? Pour chaque être humain, le désir d'aimer et d'être aimé demeure la priorité. Chez certains l'aspiration est si forte qu'ils rêvent d'une personne entrevue avec le secret espoir que celle-ci les remarquera. En attendant, ils imaginent mille stratagèmes. Durant des siècles, les femmes ont vécu auprès d'époux qui ne répondaient pas à ce qu'elles attendaient. La poésie et la littérature romanesque ont nourri leur besoin de devenir unique pour l'amant idéal. Quant aux hommes, lassés parfois d'assiéger des forteresses, ils ont recherché des capitulations plus rapides. Chaque culture a ses rites et ses méthodes pour rencontrer l'âme sœur. Selon une légende asiatique, la lune attacherait un ruban rouge au pied d'un petit garçon puis le relierait au pied de la petite fille qui lui serait destinée. En Asie, il faut respecter la caste et faire établir les horoscopes des promis. Si les planètes ne forment pas des aspects positifs, le mariage n'aura pas lieu. En Afrique, on prend l'avis du clan ou l'on consulte le marabout.
Aujourd'hui, de nouveaux moyens permettent de déclarer sa flamme : le téléphone se trouve à portée d'oreille, le mail remplace la lettre et parvient dans la minute à son destinataire, la webcam et la photo numérique restituent l'image de ceux qui sont loin... A l'aide d'une importante documentation et d'une iconographie foisonnante, Dominique Marny et Jean-Paul Gourévitch retracent, étape par étape, le parcours initiatique des amoureux à travers l'histoire et les cultures du monde.

 

"La vengeance des barbares"   Bayard

Partis, 1842. Une bande de gamins des rues, surnommée les Barbares, mène la vie dure au commissaire Damoiseau. POur venger leur chef qui a été guillotiné, Clovis, Ficelle, Napo, Fleur et leurs alliés volent la charrette du condamné le jour de son exécution, puis enlèvent la fille d'un protégé du roi. Une partie de chat et de la souris haletante s'engage alors avec la police.

 

"Ulysse.com"   Belin

Incollable sur la Grèce, Ulysse a remporté le premier prix du concours scolaire organisé par le Comité des Jeux d'Athènes 2004. Il a gagné un ordinateur portable, un appareil photo numérique et... une croisière d'une semaine dans les îles grecques. Le voilà lancé sur les traces de son héros préféré, dont il porte avec fierté le nom. Mais cette aventure dépasse tout ce qu'il a imaginé. Tempête, mystères, poursuites rythment sa découverte de la Grèce et rendent palpitant son journal de bord.

 

"Hetzel, le bon génie des livres"  Éd. du Rocher

Editeur de Jules verne, mais aussi de Balzac, de George Sand, de Victor Hugo, Hetzel est au cœur de la littérature de son époque. Découvreur de talents, il n'hésite pas à "rewriter" les œuvres de ses auteurs. Il accueille des dessinateurs prestigieux tels Grandville, Gavarni et Gustave Doré, et fait travailler ses "reporters d'images" à l'illustration des Voyages extraordinaires de Jules Verne. Ignorant les frontières, il adapte des auteurs anglais et russes, invente le marketing éditorial, lutte contre la contrefaçon, lance les cartonnages de luxe. C'est le créateur de la littérature de jeunesse avec des ouvrages du Magasin des enfants, sa revue le Magasin d'Education et de Récréation et les Albums Stahl de Mademoiselle Lili. C'est aussi un auteur qui signe Stahl ou "un papa". Autodidacte, idéaliste, loyal et fidèle, résolument moderne, il contribue à l'instauration de la IIe République. Exilé après le coup d`Etat de 1851, il milite pour une éducation républicaine et laïque dont les lois de Jules Ferry assureront la consécration. Cette vie passionnée d'un homme aussi célèbre par ses colères que par son humour est racontée ici, illustrée par des cahiers hors texte et complétée par des annexes documentaires.

 

"Mémoires d'enfances"  Le Pré aux Clercs

De Jules Renard à J.M.G. Le CléZio et de Marie Noël à Marguerite Yourcenar, les auteurs racontent, romancent ou recomposent leurs jeunes années. Les souvenirs d'enfance tiennent une place privilégiée dans notre vie d'adulte. La famille, la maison, la rue, l'école, les jeux, les copains, les animaux familiers ne s'effacent pas facilement de nos mémoires. S'y ajoutent les premiers émois, les voyages réels et imaginaires, les rêves, les joies et les injustices. De l'enfance campagnarde à l'enfance ouvrière, de l'enfance coloniale à l'enfance immigrée, des enfants sages aux enfants terribles, du premier bonheur du jour aux terreurs de la nuit, c'est toute une société qui se découvre, avec son charme, son pittoresque et parfois son tragique, et qui interpelle les " grandes personnes que nous sommes devenues. A travers les textes, les commentaires et les images et photos d'époque, Jean-Paul Gourévitch et Jacques Gimard nous proposent une confrontation permanente entre l'écriture et l'histoire.

 

"Ne disons pas au jour les secrets de la nuit"   Presses de la Renaissance

Claire et Serge ne se sont jamais rencontrés. Par un soir de tempête qui prive la côte bretonne d'électricité, il frappe à sa porte. Aurait-elle une boîte d'allumettes ? Claire n'en a pas mais lui propose d'attendre chez elle que le courant revienne. Jusqu'au bout de la nuit, ils n'auront que leurs voix pour repères. Entre rires et silences, défis et confidences, ils vont s'apprivoiser et tisser à la faveur de l'obscurité une relation riche en émotions. Survivra-t-elle à la naissance du jour ?

 

"L'économie informelle. De la faillite de l'État à l'explosion des trafics"   Le Pré aux Clercs

Dans sa version rose, l'économie informelle, c'est la brocante du dimanche, l'échange de services, le commerce équitable, une économie flexible et conviviale qui touche trois Français sur quatre. Dans sa version grise, c'est la fraude, la contrefaçon, le piratage, le blanchiment d'argent, les pots-de-vin, les fausses factures, un système de camouflage qui va de la corruption politique à la net-économie. Dans sa version noire, c'est la mise en place d'une économie mafieuse et violente venue d'Europe de l'Est, d'Afrique et d'Extrême-Orient fondée sur les trafics - drogue, armes, produits votés... - et le travail clandestin des hommes, des femmes et des enfants. Cette économie représente au début du XXIe siècle près de 18 % du PNB de la France. Elle a mis en crise les valeurs républicaines, remplacé la loi par la transaction et surfe sur l'instrumentalisation des menaces issues d'une mondialisation des biens, des personnes et des messages que les Etats ne contrôlent plus. Cet ouvrage analyse les principaux vecteurs de son développement : la banlieue, l'immigration, la jeunesse, et la culture de transgression qui solidarise contre les pouvoirs ceux qui n'ont plus de réponse à leurs impatiences. Un constat dérangeant et documenté, hors de tout parti pris.

 

"Le gang du métro"  Livre de Poche Jeunesse

Sur les quais du métro parisien, les noms des stations perdent mystérieusement des lettres. JOURDAIN devient JOUR ; RÉPUBLIQUE, PUB ; TÉLÉGRAPHE, TÉLÉ... Vandalisme gratuit ou nouvelle forme de tags ? Les voyageurs sont effarés, la RATP panique, les médias se déchaînent... Pendant ce temps, trois silhouettes se glissent une nouvelle fois dans une des trappes secrètes qui mènent au cœur du gigantesque labyrinthe du métro.

 

"La démagogie racontée à ma fille"   Le Capucin

La génération fin de siècle témoigne. Vingt lettres d'un grand-père à sa petite-fille. Décapantes, malicieuses, didactiques, polémiques, documentées, rassemblées par Jean-Paul Gourévitch spécialiste de l'image en politique, et de l'immigration africaine et auteur de quelques dizaines d'ouvrages en marge de la pensée dominante.

 

"L'image en politique. De Luther à Internet et l'affiche au clip"   Hachette

L'ouvrage de Jean-Paul Gourévitch devrait constituer un véritable livre de chevet pour tous ceux qui se préoccupent de communication politique et un pense-bête à l'usage de nos dirigeants, car il aborde un des enjeux majeurs de la vie contemporaine. L'image régit en effet la politique. A l'instar du système boursier, elle participe à un système d'évaluation permanente des personnes, des formations et des valeurs avec ses impresarii et ses agents de change. Elle a fait du débat politique un véritable spectacle, et de l'actionnariat politique le moteur d'une société de la transaction. On manquait jusqu'à présent d'un livre qui synthétise les grandes étapes de l'histoire de l'image politique et de ses fonctions successives et s'interroge sur la place qu'elle tient réellement aujourd'hui, compte tenu des nouveaux médias. C'est ce qu'a fait pour nous Jean-Paul Gourévitch en élaborant une réflexion novatrice sur la fonction de l'image. Au travers d'exemples judicieusement choisis, d'images politiques de toutes époques et de toute nature et d'outils d'analyse originaux, il nous permet de mieux nous repérer dans ce paysage complexe et mouvant. Il donne aussi la mesure du pouvoir et des limites de cette arme prodigieuse qu'est l'image en politique.

 

"L'Afrique, le fric, la France. L'aide, la dette, l'immigration, l'avenir : vérité et mensonges"  Pré aux Clercs

La tragédie africaine est le défi majeur du XXe siècle. Les pays du pré carré sombrent dans la malnutrition, les épidémies et la corruption. Les Africains nous récusent, les Américains nous évincent. L'Afrique, qui était peuplée de 2 à 3 millions d'habitants à l'époque des indépendances, en abrite aujourd'hui 700 millions et en comptera 1500 millions en 2025. Comment pourrait-elle les nourrir ? Et comment pourrions-nous les accueillir ? La médiatisation des sans-papiers de Saint-Bernard ou des réfugiés rwandais ne fait que conforter les discours réducteurs des xénophobes ou des iirnmigrationnistes, accréditant dans l'opinion l'idée d'une cause perdue, alors que l'Afrique ne manque pas d'atouts. L'état des lieus sans complaisance et les propositions radicales que formule Jean-Paul Gourévitch sur le repositionnement de l'aide, le moratoire de la dette, le contrôle de l'immigration ou la réorientation des solidarités risquent de déplaire à toute la classe politique. Mais c'est rarement le malade qui réclame un traitement de choc.

 

"Immigration, la facture légale"   Le Pré aux Clercs

Quelle est aujourd'hui la situation exacte de l'immigration en France ? Entre les statistiques officielles incohérentes ou contradictoires et les chiffres gonflés par la peur ou la xénophobie, le nombre des immigrés, migrants, résidents d'origine étrangère, entrés légalement et clandestinement, reste incertain. L'immigration est un sujet tabou. Et l'absence de débat laisse le champ libre aux rumeurs et aux thèses extrémistes. Pourtant, le visage de l'immigration a bien changé depuis les années 60. L'immigré-type n'est plus le travailleur algérien mais le sans-papiers malien. On est passé d'une immigration de travail à une immigration sociale, dans un pays qui parvient mal à gérer ces flux. Et on annonce pour demain l'immigration virtuelle. A la fracture sociale qui sépare les nantis des exclus est venue s'ajouter une fracture légale entre ceux qui vivent selon les lois de la République et ceux qui, à tous niveaux, profitent de l'état de non-droit.
La conjonction d'une immigration non maîtrisée et de cette fracture légale est explosive, et les violences urbaines n'en sont que l'enclume. Elles sont pourtant révélatrices de la dérive d'une société dans laquelle l'Etat ne parvient plus à faire appliquer ses lois et assiste, impuissant, à la montée de l'économie informelle. Ce livre vous propose un état des lieux objectif sur l'immigration en France, dans lequel les faits, les chiffres et les prises de positions de tous bords sont passé au révélateur et éclairés par l'histoire et la géographie des flux migratoires.