MENU

.....................

Accueil
Chercher un livre
Commander un livre
Archives
Dossiers thématiques
Livres d'enfants
Scolaire
Provence
Bibliothèques
Expositions
Revues
Liens

 

Copyright 2000-2013
Librairie Gaïa
Tous droits réservés
Dernière modif. : 03/02/2014

Dossiers Bibliographiques

LA TURQUIE

Accueil | L'Histoire | Istanbul | Les Arts | Des voyageurs du XVè au XXè | Littérature du XIIIè au XVIIè | La Poésie | Nâzim Hikmet | Littérature contemporaine  | Yachar Kémal | Nedim Gürsel | Orhan Pamuk | Guides de voyage | Guides de voyage

 

Nedim Gürsel

© 2003 - Librairie Gaïa

Nedim Gürsel était présent sur notre stand à la Fête du Livre 2003

Nedim Gürsel, né en 1951, entreprend à Paris des étude supérieures. Le coup d’Etat militaire de 1980 l’empêche de rentrer dans son pays pendant trois ans. Depuis, il vit à Paris.

Très vite, Nedim Gürsel va s’inspirer de ces exils  successifs, de ce quadruple enracinement géographique, le désert, la steppe, Istanbul, Paris, pour élaborer une topographie symbolique qui, jusqu’à maintenant, sous-tend tous ses récits : le désert, dont l’avancée menace périodiquement les terres fécondées par l’homme, métaphore transparente du règne de la terreur et de l’arbitraire ; la steppe et son déroulement infini où vagabondent les rêves de l’enfance, espace obligé de ressourcement pour les écrivains turcs depuis l’avènement de la république kémaliste ; Istanbul, ventre maternel à la fois fascinant et répulsif, point d’ancrage du désir et de la nostalgie ; Paris enfin, capitale de la douleur, de la solitude et de l’exil, mais surtout lieu de l’écriture — en turc — où il s’obstine à proclamer haut et fort qu’une seule patrie mérite d’être défendue et aimée : la langue maternelle.  

Un long été à Istanbul décrit la période de répression que traversa la Turquie entre 1971 et 1974. A son retour de France, le narrateur, Oghouz, tente en vain, dans une Istanbul écrasé par la canicule, de retrouver ses vieux amis étudiants, comme lui opposants au régime. Dans ce récit kaléidoscopique, Nedim Gürsel brosse une fresque sombre de la Turquie des années 70.

Avec Les Lapins du commandant, l’auteur propose à travers la succession des textes un fil d’Ariane tenace : la difficulté d’être non seulement dans la Turquie d’après le putsch de 1980, mais aussi en terre d’exil, une fois rompu le lien avec son lieu d’origine. Apparaît le motif de l’errance perpétuelle de ville en ville, grâce à laquelle l’écrivain proscrit, loin de goûter l’oubli, pourra fouailler sa mémoire, en proie à une exquise souffrance, et s’identifier, par empathie, à d’autres victimes de la tyrannie.

 La Première femme raconte une journée de la vie d’un lycéen d’Istanbul : celui-ci se rend pour la première fois au bordel, tandis qu’à son insu, sa mère meurt dans une petite ville de la steppe et que retentissent en contrepoint les interventions du narrateur, qui n’est autre que cet adolescent, quelques années plus tard à Paris.

Dans Le Dernier tramway, deux thèmes obsédants, relient les nouvelles entre elles : la perte d’une femme aimée aux multiples visages et la dure condition de l’étranger, rongé par la nostalgie de la terre natale. (A.-M. Toscan du Plantier)

Le héros des Turbans de Venise qui est historien d'art, Kâmil Uzman, refait le voyage de Gentile Bellini (qui était venu à Istanbul faire, à sa demande, le portrait de Mehmed II), cinq siècles plus tard et dans le sens opposé. Il recherche à Venise les traces de la présence ottomane qu'ont léguées des siècles de peinture. Il ignore que son séjour d'études se transformera en voyage initiatique : revivant les étapes de son existence à travers les tableaux qu’il contemple et analyse, il va peu à peu se laisser emporter par une passion dévorante pour une jeune bibliothécaire. Venise occupe ici une place centrale. Mais Istanbul et les souvenirs d’enfance qui hantent Kâmil reviennent sans cesse en contrepoint.

                     

 

La Première femme — roman Seuil 1986

Le Dernier tramway — nouvelles Seuil 1991

Un Long été à Istanbul — récit Gallimard 1991

Le Roman du conquérant — roman Seuil 1996

Les Lapins du commandant — nouv. Seuil 1997 - toutes trad.  A.-M. Toscan du Plantier

Retour dans les Balkans — récit Quorum 1997

Hôtel du désir — récit Arcane 17 1995

La Mort de la mouette — nouv. Fata morgana 1997

Le Derviche et la ville — récits Fata Morgana 2000

Les Turbans de Venise — roman - trad. Timour Muhidine Seuil 2001

Voir la fiche détaillée du produit

Mirages du sud — récits Esprit des péninsules 2001 / 15,24 €

Balcon sur la Méditerranée — nouvelles - trad. Esther Eboyan et T. Muhidine - Seuil 2003 / 184 p. / 18 €