MENU

.....................

Accueil
Chercher un livre
Commander un livre
Archives
Dossiers thématiques
Livres d'enfants
Scolaire
Provence
Bibliothèques
Expositions
Revues
Liens

 

Copyright 2000-2013
Librairie Gaïa
Tous droits réservés
Dernière modif. : 03/02/2014

Dossiers Jeunesse : Princes et princesses | Fées | Sorcières | CirqueHistoires de loups | Histoires d'ogres Pirates et corsaires | Analyse des contes de fées | Bécassine a 100 ans | Doudous | Peter Pan

©2004 Librairie Gaïa

  Les histoires d'ogres remontent à la plus haute antiquité et sont parvenues jusqu'à nous pratiquement sans interruption.
  Si physiquement les ogres sont, dans l'imaginaire collectif, représentés par des géants aux mâchoires puissantes et au ventre de propriétaire... alors que rien dans les contes les plus connus font mention d'un tel physique. Ils ont généralement une famille et habitent plutôt loin... des centres-villes, mais méfions-nous, ils peuvent être partout. 

 

Marie-Agnès Gaudrat : "Le petit ogre veut aller à l'école" Bayard

La vie du petit ogre n'est pas drôle. Chez lui, ça sent la chair fraîche et l'ennui. On ne fait jamais de pâtisserie et on ne raconte jamais d'histoires, parce que tout ce qui intéresse ses parents, c'est manger les enfants. Mais un jour, le petit ogre va à l'école. Il découvre alors le plaisir de plonger dans les livres, et d'y entraîner ses parents... Désormais, tout va changer dans leur vie !

 

Benoît Debecker : "Promesse d'ogre" Sarbacane

Un beau jour, l'ogre annonce : " Promis, juré, j'arrête de manger les petits enfants. " Mais peut-on réellement lui faire confiance...

 

Marie Mousse : " La femme de l'ogre" Tartamudo

La femme de l'Ogre n'a pas la vie facile... Elle passe son temps à cuisiner, à faire le ménage, et à s'occuper de la marmaille qui doit être bien nourrie. Monsieur Ogre, lui, pendant ce temps se la coule douce ! Mais un jour elle en a marre, et elle décide de changer les choses... Une histoire moderne déguisée en conte à l'ancienne, dans un récit qui parle des grandes personnes et s'adresse aux petits. A lire en prenant l'accent de Marseille, c'est plus rigolo !

 

Véronique Massenot : "L'ogre de Silensonge"  Hachette

Il était une fois un royaume appelé Silensonge, où sévissait un ogre qui, secrètement, grignotait les enfants. Et pour ne pas fâcher l'ogre, les enfants de plus en plus tristes se taisaient. Jusqu'à ce que Lélio trouve enfin les mots pour briser les mensonges et les silences.

 

Muzo : "L'ogre de Barbe-Trouille" Nathan

L'ogre Barbe-Trouille ne craint rien, ni personne. Sauf lorsque la nuit tombe... Une histoire pleine d'humour autour des personnages des contes classiques. A la fin du livre, construis ton coffre à trésors.

 

"Les plus belles légendes d'ogres et de géants" La Martinière

Voici réunies six histoires d'ogres et de géants, des plus célèbres aux moins connues. A la fois récit biblique avec l'histoire de David et Goliath, récit légendaire avec Thuy, le géant jaloux ou Le Golem, et conte merveilleux avec Le Géant et son tonneau chantant ou Sadko et les Vodianoï ; ce recueil nous permet une plongée dans notre patrimoine culturel tout en nous immergeant dans le monde merveilleusement dangereux des monstres. Un véritable tour du monde grâce à ces histoires venues d'Asie, d'Europe ou d'Afrique.

 

Dominique Maes : "L'ogre tendre" La Martinière

La rumeur gronde dans le village l'ogre rôde pour dévorer les enfants... On l'entend crier la nuit et il fait trembler le sol. C'est décidé, il faut le chasser à tout prix ! Mais l'ogre, lui, ne l'entend pas de cette oreille et il faudra toute la ruse d'une petite fille pour découvrir qui il est vraiment...

 

Marie-Hélène Delval : "L'ogre qui avait peur des enfants" Bayard

Au cours d'une promenade en forêt, Babette et Jojo se perdent. Manque de chance, le château où ils cherchent refuge est habité par un ogre. Mais ce n'est pas un ogre comme les autres : celui-ci a une peur horrible des enfants et ne mange que des tartines de confiture. Dans ce monde à l'envers, une rencontre extraordinaire !

 

Anne Wilsdorf : "Le roi des Ogres au bal des ogresses" Nathan

Bouba refuse d'aller au bal des ogresses : il a horreur des filles !

 

Jean-François Chabas : "L'ogre blanc" Thierry Magnier

Noraughengi est un géant. Un sommet que tous les grands alpinistes rêvent de gravir une fois. Noraughengi est gourmand. Il tue les impudents qui ont cru le dompter. Aram sait tout cela, pourtant lui aussi rêve de le conquérir. Son frère Pietr et une équipe de porteurs l'accompagnent jusqu'au camp de base, au-delà duquel seuls Aram et un guide poursuivront l'ascension. Sur les à-pics de Noraughengi, Aram fera une improbable rencontre qui le marquera à jamais.

 

Sophie Chérer : "L'ogre maigre et l'enfant fou" Neuf de l'École des Loisirs

Un jour, il y a bien longtemps, un Ogre flemmard qui en avait assez d'être obligé de courir après des Enfants trop agiles eut une idée géniale. Pour ne plus jamais avoir faim, il suffit, se dit-il, d'élever les Enfants en petits troupeaux dans les prés. Ainsi les a-t-on à domicile, prêts à être mangés. Ce qui fut fait. Il y eut alors un âge d'or, une longue période de paix, d'harmonie et de bonheur, où Ogres et Enfants furent heureux, chacun à sa place, dans la beauté calme du monde. Parce que les Ogres avaient besoin du bonheur des Enfants, et que les Enfants faisaient le bonheur des Ogres. Mais on n'arrête pas le progrès. 

Un autre Ogre, impatient celui-là, en eut assez de perdre son temps à regarder des Enfants s'amuser, de perdre son temps à les élever. Alors commença une triste époque pour les Enfants. On les mit en cage, on les gava, on cessa de jouer avec eux, de leur parler, de les aimer, de les regarder même. On leur fit peur, on leur fit mal. Jusqu'au jour où une terrible catastrophe s'abattit sur le pays des Ogres.

 

Christian Oster : "Le jour où l'ogre a volé" Neuf de l'École des Loisirs

Les ogres, on connaît. C'est grand et gros, ça marche à grands pas à travers les forêts et ça mange des enfants, dodus de préférence. Ce qu'on sait moins, c'est qu'il existe deux sortes d'ogres. Lés normaux, qui mangent les enfants proprement, et en mâchant chaque bouchée quarante-trois fois, ainsi que le préconisent les manuels de diététique. Et les goulus, qui eux avalent tout rond. Or que se passe-t-il quand un ogre goulu avale tout rond un enfant terrorisé par le bruit de ses pas, la nuit, dans la maison ? Eh bien, c'est simple : l'enfant terrorisé s'étant accroché comme un malheureux à ce qu'il a de plus cher au monde - hormis ses parents pour le serrer sur son cœur, l'ogre avale (tout rond) l'objet avec l'enfant. 

Et que se passe-t-il quand ce jouet chéri est un petit avion téléguidé ? C'est simple encore : tandis que l'enfant. atterrit dans l'estomac de l'ogre, les petites ailes de métal se coincent dans son gosier. Et que se passe-t-il quand l'ogre veut se débarrasser de cet intrus ? Alors là, on vous le dit tout net, ça se complique considérablement.

 

Anne Wilsdorf : "Le roi des ogres veut croquer la maîtresse" Nathan

Mais où est passée la maîtresse de Bouba, le roi des Ogres ? Oh non ! ce gourmand l'a encore mangée !

 

Olivier Dahan : "Le petit Poucet" Albin Michel

Il y a bien longtemps, très longtemps, on m'appelait Poucet, Petit Poucet... Mon histoire a fait le tour du monde et je suis certain que chacun d'entre vous se souvient des fameux cailloux blancs ! Mais voilà qu'au crépuscule d'une vie bien remplie, quelques souvenirs ont réveillé de vieux, très vieux secrets...