MENU

.....................

Accueil
Chercher un livre
Commander un livre
Archives
Dossiers thématiques
Livres d'enfants
Scolaire
Provence
Bibliothèques
Expositions
Revues
Liens

 

Copyright 2000-2013
Librairie Gaïa
Tous droits réservés
Dernière modif. : 03/02/2014

Dossiers Jeunesse : Princes et princesses | Fées | Sorcières | Cirque | Histoires de loups  |   Histoires d'ogres | Analyse des contes de fées | Bécassine a 100 ans | Doudous | Peter Pan

 

Bruno Bettelheim : "Psychanalyse des contes de fées" - Pocket

Contrairement à ce que l'on affirme trop souvent, les contes de fées ne traumatisent pas leurs jeunes lecteurs. Ils répondent de façon précise et irréfutable à leurs angoisses en les informant des épreuves à venir et des efforts à accomplir. Tel est en effet le postulat de ce livre majeur où Bruno Bettelheim nous éclaire sur la fonction thérapeutique de ces contes pour l'enfant et l'adolescent jusqu'à la puberté. Grâce à cet ouvrage, illustré d'exemples tirés d'un patrimoine sans âge, des "Mille et Une Nuits" aux frères Grimm, de "Cendrillon" à "Blanche-Neige" et à la "Belle au bois dormant", nous n'avons plus, nous parents, le même regard sur ces contes de fées qui offrent à nos enfants une chance de se comprendre mieux au sein du monde complexe qu'ils vont devoir affronter.

 

 

 

Le monde extraordinaire des fées. Mythes, contes et sortilèges

Croyons-nous aux contes de fées et au pouvoir extraordinaire de la baguette magique ? Cette question, nous nous la sommes tous posée... Entraînés par le talent de conteuse de l'auteur et par la précision de ses sources, nous tremblons pour tous les héros soumis au bon vouloir des fées : Peau d'Ane, Riquet à la houppe, Cendrillon, Carabosse, la Belle au bois dormant, pour ne citer que les plus célèbres... Nous surmontons avec le héros de terribles épreuves, affrontons des ogres insatiables, déjouons les ruses de marâtres avides et demi-sœurs jalouses, avant de vivre heureux. Qu'ils soient d'Andersen, de Grimm, de Perrault ou de Madame d'Aulnoy, les contes ont nourri notre enfance et se sont enrichis au fil des siècles de particularismes régionaux. Ils ont sublimé des êtres extraordinaires à force d'être schématiques, et ont fait des fées les merveilleux agents de notre destin. À la manière des Moires grecques, elles nouent, dénouent et coupent le fil de la vie, nous punissent ou nous récompensent, à coups de baguettes et de formules magiques. 
Avec elles, le conte devient leçon, et l'histoire, le miroir de notre réalité. C'est ce que s'attache à démontrer Anne Gugenheim-Wolff, n'hésitant pas à recouper les multiples pistes historiques, sociologiques et littéraires que viennent étoffer des extraits de contes. À notre tour de nous pencher sur le berceau du conte et d'y découvrir les filles prodigieuses du mythe et de la légende, les méchantes et les gentilles fées...
 

 

Marie-Claire Dolghin : "Les saison de l'âme. Des labours aux moissons, l'analyse jungienne des contes de fées

Les mythologies antiques, et l'immense foisonnement de légendes et de contes qui s'y sont greffés, racontent sous des visages différents et souvent déconcertants, cette communion de l'âme humaine et de l'âme du monde que l'histoire semble avoir lentement détruite. Pour exprimer et rendre abordable le monde complexe de la psychologie jungienne, Marie-Claire Dolghin a utilisé le fil conducteur du déroulement temporel dans une évolution psychologique, qui permet d'évoquer les différentes phases que traverse un individu, tout en les rattachant aux différents concepts psychologiques en vigueur. Elle appuie également sa démonstration sur le déroulement des saisons, avec ce qu'il a d'évocateur et de symbolique, pour rendre sensible le fait qu'une évolution psychique n'est pas seulement intellectuelle mais aussi affective. Celle-ci s'incarne nécessairement à travers divers phases dessinant un processus progressif tout à fait comparable au cheminement qui, dans la nature, va des semailles à la récolte. 
Ce processus mène alors à un état nouveau qu'on peut qualifier de " guérison ". A chaque stade, le lecteur rencontrera, pour chaque saison, les sentiments qu'elle inspire, les traditions qui sont nées autour d'elle ainsi que les mythes qu'on peut y rattacher, puis quelles transpositions psychologiques sont ainsi éclairées. Cette méthode vise à situer un événement psychique, une image onirique dans son contexte le plus large. Utiliser la méthode d'amplification jungienne, pour introduire la psychologie jungienne elle-même, permet aussi de parler de l'âme et du psychisme dans ce qu'ils ont de naturel et de vivant, à la manière des anciens conteurs quand ils " disaient " leurs histoires au coin du feu.
 

 

Marie-Louise Von Franz : "La femme dans les contes de fées" - Albin Michel

   L'un des traits marquants de notre époque est incontestablement la prise de conscience d'elle-même opérée par la femme. Toutefois, ce processus aboutit trop souvent à des impasses, faute de prémisses psychologiques satisfaisantes, autrement dit, de réalisme fondé sur le discernement qu'offre la psychologie des profondeurs. Marie-Louise Von Franz, collaboratrice de C.G. Jung durant trente ans, auteur notamment de La Légende du Graal et de Rêves d'hier et d'aujourd'hui (Albin Michel), s'est donc attachée à mettre en lumière les facettes variées de l'âme féminine en puisant dans ce réservoir de symboles de l'âme collective que sont les contes de fées. Son expérience de femme et de thérapeute à l'écoute de l'inconscient lui a permis d'en dégager de riches enseignements.
 

 

Marie-Louise Von Franz : "L'ombre et le mal dans les contes de fées" - Dauphin

  La foi dans le progrès et les lumières de la raison, qui avait gouverné l'Occident pendant deux siècles, s'est brutalement éclipsée, nous laissant aux prises avec le mystère du mal. Celui-ci réapparaît plus obsédant que jamais et met en cause la survie de l'humanité. Dialoguer avec les puissances mauvaises en nous pour les désarmer et les changer en influences bénéfiques, faire d'elles une partie intégrante d'une conscience plus vaste et d'une harmonieuse totalité humaine, c'est là un aspect majeur de la réalisation décrite par la psychologie de C. G. Jung. En recourant à l'expérience millénaire que traduisent les contes de fées, Marie-Louise von Franz éclaire de façon pratique les phases de cette rencontre avec le dragon. Elle nous fournit ainsi un instrument de choix pour mener à bien l'œuvre périlleuse et inéluctable avec laquelle nous sommes confrontés en ce début de l'ère du Verseau.
 

 

Marie-Louise Von Franz : L'interprétation des contes de fées - Dauphin

  Les contes de fées, ces productions mystérieuses de l'âme populaire qui se racontaient aux veillées, ont longtemps joué le rôle d'un enseignement de sagesse destiné autant aux adultes qu'aux enfants. Cette sagesse conservait des éléments païens et restait plus proche de l'inconscient et de la nature que l'enseignement chrétien qu'elle complétait en y intégrant, en particulier, le problème du mal. La psychologie des profondeurs de Carl Gustav Jung a permis à sa collaboratrice et continuatrice Marie-Louise von Franz de pénétrer le sens symbolique et psychologique des contes et de nous en transmettre la " substantifique moelle ". Le présent ouvrage, dont c'est la sixième édition, fait partie d'un ensemble de six titres consacrés à ce sujet par l'auteur.
 

 

Les modèles archétypiques dans les contes de fées

Nos lecteurs savent la place de choix que l'étude psychologique des contes de fées tient dans l'œuvre si riche et si variée de Marie-Louise von Franz. Dans le présent et septième livre sur les contes, l'auteur interprète des récits de différents pays : Danemark, Espagne, Chine, France, Afrique et Allemagne. Mais laissons-lui la parole : " Ce livre est un ensemble de contes de fées que j'ai présenté dans une série de cours, en 1974, à l'Institut C. G. Jung de Zurich. [...] Mon intention était de montrer leur diversité, mais aussi la similitude de leurs tendances sous-jacentes, afin que l'on puisse apprécier ce qui, en eux, est caractéristique de la nationalité ou de la race et ce qui est commun à toutes les civilisations et à tous les êtres humains. Je désirais montrer aussi comment la méthode d'interprétation de Jung du matériel imaginaire archétypique pouvait s'appliquer à ces divers contes. " En compensant et en corrigeant l'unilatéralité de la mentalité collective dominante de leur lieu d'origine, les contes jouent un rôle semblable à celui des rêves pour l'individu.

 

Sur les traces du petit chaperon rouge dans la forêt des contes

Dès que l'on parle de contes merveilleux en Europe, on pense au Petit Chaperon Rouge. Mais auquel ? Celui de Perrault ? Celui de Tieck ? Celui des frères Grimm ? Celui de Pourrat ? Celui de la tradition orale française, italienne, tyrolienne, etc. ? Partant des différentes versions et de textes parallèles, proches et lointains, l'auteur montre comment folkloristes, philologues, historiens, ethnologues, sociologues, mythologues, psychologues, psychanalystes, ésotéristes se sont investis dans la recherche sur ce récit, quels éclairages ils y ont jeté à partir de leurs disciplines respectives, et quelles interprétations ils en ont données. Par-delà cette histoire particulière et en la prenant comme exemple, ce sont les différentes approches possibles du conte en général qui sont ainsi évoquées et illustrées.