MENU

.....................

Accueil
Chercher un livre
Commander un livre
Archives
Dossiers thématiques
Livres d'enfants
Scolaire
Provence
Bibliothèques
Expositions
Revues
Liens

 

Copyright 2000-2013
Librairie Gaïa
Tous droits réservés
Dernière modif. : 03/02/2014

Cycle des conférences du C.V.C.I.

Yves Pineau

a donné une conférence le 21 avril 2012
(Salle Mozart - Bd Maréchal Leclerc . Toulon)

 

Panama : terre d'aventures, de scandales et de fantasmes

 


    C'est un pays de 75000 Km2 situé au 9ème parallèle Nord, peuplé 3,3 millions d'habitants dont 70 % de métis, 15 % de noirs,10 % de blancs et 5 % d'amérindiens. La répartition de la richesse est très mal répartie. Le P.I.B. est d'environ 6500 milliards de dollars.

    Les ressources proviennent : 

  • Des pavillons de complaisance d'une marine de commerce qui compte 8000 navires représentant 23 % du tonnage mondial.

  • La zone libre de Colon est la deuxième place mondiale en tant que port franc représentant 12 milliards de dollars.

  • L'activité de la place bancaire.

  • Le Canal de Panama.

     C'est aussi une plaque tournante de la drogue. Si c'est un pays prospère, c'est une république bananière.

    L'Empire espagnol mis la main dès le XVIème siècle sur l'isthme en y faisant transiter les richesses. En 1821, le Panama fut rattaché à la Grande Colombie. En 1850, les États-Unis construisirent une voie de chemin de fer reliant l'Atlantique au Pacifique.

    Lucien Bonaparte-Wise, petit-fils de Napoléon Bonaparte, obtint la concession du Canal avec la Compagnie Universelle du Canal Interocéanique dirigée par Ferdinand de Lesseps.

    Le premier coup de pioche fut donné en 1880 après que les levées de fonds eurent lieu. Très rapidement de nombreuses difficultés dues au terrain, à un violent tremblement de terre et aux maladies (Choléra, fièvre jaune) rendirent le projet hasardeux avec 20000 morts. Les titres de la Compagnie s'effondrèrent. Les banques se retirèrent de l'affaire provoquant la chute de la société alors que le projet avait avancé et que les plus grosses difficultés étaient maintenant derrières. 85000 souscripteurs furent ruinés.

     Cette faillite provoqua un véritable scandale politico-financier car de nombreux députés avaient été "achetés".

    Les ténors de la politique ainsi que de nombreux journaux qui avaient donné des informations trompeuses furent discrédités.

Une nouvelle compagnie fut créée. Philippe Bunau-Varilla, ingénieur, ambitieux, travailleur et méthodique pris la responsabilité des travaux en les reprenant là où ils avaient été arrêtés. En 1901, il réussit à convaincre les États-Unis de s'investir dans la construction. Ce fut une opération d'État.

Le Général Huertas pris le pouvoir à Panama et vendit aux États-Unis une bande de 6 Km de part et d'autre du Canal.

L'idée originale fut légèrement modifiée et l'on opta par un système d'écluses approvisionné en eau par les lacs de Gatún et de Miraflores.

L'inauguration eu lieu en août 1914 et fut éclipsée par le début de la Grande Guerre.

Le Canal de Panama fut restitué à Panama par les États-Unis en 1999.