MENU

.....................

Accueil
Chercher un livre
Commander un livre
Archives
Dossiers thématiques
Livres d'enfants
Scolaire
Provence
Bibliothèques
Expositions
Revues
Liens

 

Copyright 2000-2013
Librairie Gaïa
Tous droits réservés
Dernière modif. : 03/02/2014

le CML, le Collège Méditerranéen des Libertés,  propose dans le cadre de son cycle de conférences


Cycle 2011-2012 : "Les grands défis"

Cédric Villani

Cédric Villani à la Faculté de droit de Toulon

Cédric Villani est titulaire de la médaille Fields.

 

a donné une conférence le mardi 17 avril 2011
à la Faculté de Droit de Toulon

"Les mathématiques : une école de pensée pour aujourd'hui et pour demain"

devant une assemblée nombreuse 

 

Notes sur la conférence

 

BIOGRAPHIE

Cédric Villani développe son goût pour les mathématiques en classe de troisième au Collège Maurice Ravel à Toulon. Un enseignant qui évoluait « complètement hors programme » parvient alors à l'intéresser à cette matière. Il entre en classe préparatoire au lycée Louis-le-Grand puis intègre par la suite l'École normale supérieure de Paris (S 1992). Alors surnommé « le Marsu », il y est élu président des élèves, et s'investit entre autres dans le bicentenaire de l'école, en 1994

Agrégation (1994), thèse, sous la direction de Pierre-Louis Lions (1998), habilitation à diriger des recherches (2000).
Il se dirige ensuite vers l'université Paris-Dauphine, où il soutient une thèse en 1998, sous la direction de Pierre-Louis Lions, médaillé Fields en 1994 (équivalent du Prix Nobel qui n'existe pas en mathématique).
Il enseigne par la suite à l'École normale supérieure de Lyon3. Il co-dirige l'Institut Henri-Poincaré avec Jorge Kurchan depuis juillet 2009 et est professeur à l'université Claude Bernard Lyon 1 depuis septembre 2010
Les voyages sont une part fondamentale de la formation d’un mathématicien :
parmi ses nombreux séjours dans des institutions étrangères, deux ont été très importants  : l’un à Georgia Tech (Atlanta, Géorgie) en 1999, l’autre Berkeley(Californie) en 2


 

Notes sur la Conférence

Cédric Villani a vécu de 6 à 16 ans dans la région toulonnaise. Il entre à Normale Sup. qui est l'école au monde qui a formé le plus de mathématiciens ayant reçu la Médaille Fields.

Doit-on dire la mathématique ou les mathématiques ? Comme on dit la physique, la chimie, il est préférable de dire "la mathématique".

La mathématique est non seulement un langage mais un outil vivant. C'est un langage ancien, mais c'est un langage qui évolue. Euclide est un des monuments dans l'histoire de la pensée humaine depuis l'Antiquité que l'on apprend toujours aujourd'hui. Le théorème de Pythagore est le théorème le plus connu des petits Français.

Il faut toujours chercher la raison profonde pour laquelle on peut expliquer un problème.

La géométrie du triangle est un exemple : cela ne sert à rien mais cela permet de réfléchir et de structurer sa pensée.

Il est préférable de se spécialiser puis d'élargir ensuite seulement ses connaissances.

Un mathématicien est quelqu'un qui utilise, enseigne, créé la mathématique. La mathématique est une représentation abstraite du monde dans laquelle le savoir se déduit logiquement des postulats initiaux. C'est un principe universel et infaillible qui peut être incomplet et parfois inaccessible.

La première vocation de la mathématique c'est de décrire, comprendre et agir sur le monde qui nous entoure. La mathématique est rigoureuse et imaginative. Il est difficile d'être mathématicien sans être un poète.

Le mathématicien ne peut jamais faire d'analyse directement. Cela ne peut se faire que de manière abstraite.